Le-selfieL’été dernier, rien ne laissait présager…
Nous nous amusions, mon copain et moi, à faire de faux selfies ratés, à envoyer des cartes postales aux lecteurs de « Crapauds et Rossignols ». C’était chez lui, au bord de la Méditerranée. Nous dînions un soir sur la terrasse de sa maison, nous parlions de chanson et d’autres choses. Une belle soirée, sans inquiétude. C’était la dernière fois qu’on se voyait.
Nous avons ensuite parlé au téléphone, des choses habituelles, des articles pour « Crapauds et Rossignols », de Bob Dylan qui reprend le répertoire de Sinatra, et de films bien sûr, comme toujours. Puis voilà, à la fin de l’été nos conversations se sont focalisées sur son état de santé, bientôt elles se sont réduites à des messages, très courts. Puis des SMS depuis l’hosto.
Nous parlions souvent de la brièveté de la vie des chansons, même les plus belles. Celle des gens est bien fragile aussi… même celle des gens bien.
L’été dernier nous avions bien rigolé, rien ne laissait présager…

 C’est beau la vie,
comme un nœud dans le bois
C’est bon la vie,
bue au creux de ta main
Fragile aussi,
même celle du roi
C’est dur la vie,
vous me comprenez bien.   
(Félix Leclerc)

Pierre Delorme

1 commentaire »

  1. Michèle D dit :

    Il va nous manquer longtemps.

Soumettre un commentaire concernant Michèle D »