Retour des MVDes milliers de spectateurs ont assisté, dimanche 18 mai, à Las Vegas, au retour sur scène de Michael Jackson. L’idole, décédée il y a cinq ans, n’avait apparemment rien perdu de sa démarche sautillante. Le « miracle » n’a pu avoir lieu que grâce aux progrès d’une technique moderne appelée holographie, qui permet de faire « revivre » un personnage disparu sous la forme d’une image animée de taille réelle : l’hologramme. Il y a sept ans déjà, cette technique, moins élaborée  toutefois qu’aujourd’hui, avait permis aux fans de Céline Dion et d’Elvis Presley de voir ces deux vedettes du showbiz réunies dans un duo que la mort du King, en 1977, rendait pourtant improbable. Mais c’était alors pour la télévision. Dans la capitale du jeu, on est passé à l’étape supérieure, puisque c’est sur scène, en public, que l’idole déhanchée est apparue, le temps d’une chanson, au beau milieu d’authentiques danseurs de chair et d’os.
Cette soirée, forcément inoubliable pour ceux qui en furent les témoins, laisse déjà entrevoir le retour virtuel de bien des stars défuntes, qui manquaient déjà à leurs fidèles cinq minutes après leur trépas. Si le coût élevé de l’opération (en l’occurrence, près d’un an de travail, quand même, pour une seule chanson) semble pour l’instant ne devoir faire sortir du tombeau que les seules grandes vedettes de l’industrie culturelle friquée, avec le temps (qui nous montre au passage que tout ne s’en va pas) l’espoir nous est donné de voir revenir sur scène, pour de nouveaux concerts inédits, ces grands et petits de la chanson de parole dont la disparition laisse aujourd’hui encore les amateurs de CFQ* désemparés.
L’hologramme permettant également de faire interpréter n’importe quel titre à n’importe quel mort-vivant sur le retour, il sera même possible, à l’avenir, de réunir en chanson des artistes que rien ne rapprochait en apparence du temps où ils étaient bien vivants. Sur fond de CFQ et variété enfin réconciliées, on pourrait ainsi, par exemple, voir Léo Ferré interpréter les chansons de Frank Alamo, ou applaudir Claude François sur l’œuvre d’Allain Leprest. Ou encore, rêvons autant que nous pouvons, entendre Mike Brant chanter Yves Jamait.

Floréal Melgar

* CFQ : chanson française de qualité.

5 commentaires »

  1. Au cinéma d’autres techniques sont déjà à l’œuvre : ainsi Richard Bohringer s’est-il fait numériser il y a quelques années, ce qui permettra à l’industrie cinématographique de le faire jouer après sa mort. Concernant Michael Jackson c’est plutôt logique, lui qui s’était fait connaître par une chanson sur les zombies et avait souhaité être cryogénisé.

    • René Troin dit :

      Le billet de Floréal permet aussi de réviser la fin de non-recevoir énoncée par George Harrison (lui aussi disparu depuis) en 2001 : « Les Beatles se reformeront dès que John Lennon ne sera plus mort. »

  2. M-F Comte dit :

    Ce pourrait être une entreprise de démystification et une occasion de rire (à ne pas négliger par les temps qui courent).

  3. M-F Comte dit :

    Je fais une allusion au mélange des genres et des corps.

  4. Chris Land dit :

    Il ne s’agissait pas encore d’images mais il me semble que le duo impossible (sauf techniquement et encouragé par les marchands) entre Charles Aznavour et Edith Piaf avait quand même vu le jour, gravé il me semble, et avait, à l’époque, fait grincer quelques dents. Depuis, tout ou presque devient permis…

Soumettre un commentaire concernant René Troin »