Either this is a new layout, or it has just been Reset. You can start building this layout by adding/removing modules from/to it.

2022 avance masqué, comme 2021, c’est bien pénible, mais tout n’est pas perdu, le virus ne se transmet pas par les chansons et nous ne sommes pas obligés de nous boucher les oreilles, c’est déjà ça ! Le petit monde des amateurs du genre aura son content de nouveautés et de vieilleries ! Les nouvelles pousses abondent, comme les champignons après la pluie, il suffit de se baisser pour les cueillir, et les plus anciens s’accrochent, alors que demande le peuple ?
Abondance de biens ne nuit pas, c’est connu. Cependant, dans cette abondance nous cherchons en vain un ton un peu nouveau, quelque chose d’original et nous ne trouvons pas. Sans doute nos crapauds et nos rossignols se font-ils un peu vieux et durs d’oreille, et manquent-ils de la curiosité nécessaire pour dénicher la perle rare, c’est bien possible, tout comme il est possible que nous soyons dans ce domaine, et dans d’autres, dans le creux de la vague ? On découvre certes, de temps en temps, des « tempéraments », des personnages de scène bien dessinés, qu’on peut même confondre avec un « style », mais les chansons elles-mêmes, à notre avis, en manquent cruellement.
Mais après tout, même si nous ne percevons rien de bien nouveau, est-ce si grave ? La chanson s’écoule comme une rivière plus ou moins calme selon les accidents du paysage, mais elle coule et sa source ne tarit jamais. Que chacun y pêche ce qui lui plaît en cette nouvelle année et que les chercheurs d’or y trouvent des « pépites » ! Meilleurs vœux à tous pour 2022.

Floréal et Pierre

Soumettre un commentaire »




rubriques

Abonnez-vous à notre newsletter