Michel Boutet a eu la bonne idée de publier un nouveau CD, On la joue piano, enregistré en compagnie du pianiste Jacques Montembault.
Il s’agit d’un florilège de chansons déjà publiées dans des CD précédents** de Michel Boutet, mais revisitées ici dans la formule piano/voix. A ce florilège s’ajoutent deux chansons nouvelles et deux interprétations (Saturne de Georges Brassens et Boule qui roule de Daniel Lavoie et Daniel Deshaime). Michel Boutet est auteur et compositeur mais parfois il confie (ou a confié) ses textes à d’autres musiciens, tels que Romain Didier, Bernard Haillant, Patrick Couton. Le dépouillement va bien à ces chansons et à la voix de Michel Boutet. La prise de son de la voix, due à Eric Chauvière, est d’ailleurs remarquable, on a l’impression que Michel Boutet est là juste à côté et chante dans votre salon. Jacques Montembault est un pianiste et un accompagnateur remarquable, dont la finesse du jeu est tout entière mise au service des chansons. Les caractéristiques des compositions (dues à des compositeurs différents donc) et leur singularité sont bien mises en évidence, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce genre d’exercice. Ce « piano/voix », enregistré en direct, permet à Michel Boutet d’aller plus loin dans la justesse de l’interprétation de ses textes. Le dépouillement nous permet aussi une écoute plus fine et plus intime des chansons.
Il faut une grande maturité pour parvenir à autant de simplicité. Que vous connaissiez ou non Michel Boutet, ce CD sera une excellente façon de redécouvrir des chansons déjà entendues et/ou plus simplement d’entrer dans l’univers de cet artiste de la plus belle des manières. On la joue piano est peut-être son meilleur CD, ce qui n’est pas peu dire.

Pierre Delorme

* On peut passer commande à cette adresse :
L’Aviateur, 10, rue de Villemoisan
49170 Saint-Augustin-des-Bois
laviateur65@free.fr

** Chanson pour la loute, 1981
La ballade de Jean-Guy Douceur, 2009
La cordillère des anges, 2004
Le silence du fleuve, 2014

1 commentaire »

  1. Norbert Gabriel dit :

    Salut, le rossignol chante les louanges méritées, mais que dit le crapaud ? 😉

Soumettre un commentaire »




Commentaires récents

Abonnez-vous à notre newsletter