Sur l’air d’« emmenez-moi »  (Charles Aznavour/Georges Garvarentz).

1200px-Flag_of_Switzerland.svgA Paris où le poids de Bercy
Me courbe le dos
Ils arrivent encore et toujours alourdis
Les impôts

Ils m’arrivent au courrier
Apportant avec eux des tonnes de soucis et aussi des envies
De voyage
Vers les coffres et le goût du secret d’un pays bien connu
Où le fisc français jamais ne nous prend plus
En otages

Moi qui n’ai connu de Paris
Que le percepteur
J’aimerais changer de pays
Aller voir ailleurs

Emmenez-moi au pays prospère
Emmenez-moi jusqu’au bout de mon rêve
Il me semble que ma misère
Serait moins pénible à Genève

Dans les bars à la tombée du jour
Avec les copains
Quand on parle du pouvoir d’achat, un verre à la main
Je perds la notion des choses et soudain ma pensée
M’enlève et me dépose, un merveilleux été
A Genève
Où je vois tendant les bras un banquier comme un fou
Courant, courant vers moi, et je me pends au cou
De mon rêve

Quand les bars ferment, que les copains
Rejoignent leur nid
Moi je rêve encore jusqu’au matin
A mes économies

Emmenez-moi au pays prospère
Emmenez-moi pour y planquer mon fric
Il me semble que ma misère
Serait moins pénible à Zurich

Un beau jour comme Jérôme Cahuzac
J’y pos’rai mon sac
Pour partir je travaillerai, j’écrirai des chansons

Prenant la route qui mène jusqu’aux salles des coffres
Je pourrai profiter enfin de ces bienfaits
Qu’on y offre
Et comme Johnny Hallyday parti en Amérique
Pour mes enfants chéris je ferai fructifier
Tout mon fric

Je fuirais, laissant là le fisc
Sans aucun remords
Pour compter le pognon de mes disques
En chantant très fort

Emmenez-moi au pays prospère
Emmenez-moi jusqu’au bout de mon rêve
Il me semble que ma misère
Serait moins pénible à Genève

Emmenez-moi au pays prospère
Emmenez-moi pour y planquer mon fric
Il me semble que ma misère
Serait moins pénible à Zurich

La, la, la, la, la, la, la, la, la
La, la, la, la, la, la, la, la, la
La, la, la, la, la, la, la, la, la…

Floréal Melgar

3 commentaires »

  1. Norbert Gabriel dit :

    Salut

    Bien vu. Ça peut faire un ajout pertinent à un petit billet d’humeur publié sur un site dont je ne dirai pas le nom, le BCM… Comprend qui peut…
    PS : C’était plutôt le BOCM selon un célèbre connaisseur de la CFQ…

  2. Un partageux dit :

    Que diantre Floréal n’a-t-il pas fait une carrière d’auteur ? Il aurait alimenté quantité de chanteurs en mal de texte.
    Ainsi il aurait palpé de plantureux droits d’auteur qui lui auraient permis de nous quitter pour des cieux fiscalement plus cléments. Et de recevoir l’hommage national que notre président réserve aux seuls exilés fiscaux.

  3. Très réussi. Notez que la même idée a été exploitée récemment par « Les Goguettes en trio » https://www.youtube.com/watch?v=i6ZVZPCaA_s

Soumettre un commentaire concernant LeMasqueLaBourrasque »