Rapporté par David Desreumaux : « Anecdote de voiture durant le retour Printival Boby Lapointe/ Clichy, hier vers 20 heures. Alors que l’on approchait du péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines, Pâténous écoutions avec attention le dernier beau disque de Pierre Delorme. Arrive la plage 9, « Pat et Charlie », et Héloïse (5 ans) – certainement tiraillée par la faim – s’exclame : « Moi aussi, j’aime bien le pâté ! »
Passons sur ma modestie qui souffre de savoir que d’éminents passionnés* de chanson écoutent « avec attention le dernier beau disque** de Pierre Delorme » en roulant en auto, pour nous arrêter sur la réflexion de cette petite Héloïse qui, du siège arrière, exerce déjà avec talent un esprit critique redoutable. Quelle leçon pour un vieux prof comme moi qui passa une partie de sa carrière à expliquer à ses élèves qu’une chanson est avant tout du « son », notamment celui des mots dont la sonorité prime souvent sur le sens dans ce domaine. C’est elle qui oriente les choix de l’auteur, qui le guide sur le champ de bataille de l’écriture où la rime, l’allitération et l’assonance se dressent comme autant de chevaux de frise.
Cependant, comme tout prof qui se respecte, je ne croyais pas complètement à ce que je disais, persuadé de sortir personnellement vainqueur de cette « guerre » du son et du sens et de réussir à exprimer ce que je souhaitais dire dans mes chansons, même si je ne le savais pas vraiment au départ et faisais le mariole après l’avoir découvert
a posteriori. On est auteur ou on ne l’est pas !
Hélas, les mots sont bien plus forts que nous, non seulement ils parlent souvent à notre place, mais ils sonnent comme ils veulent à l’oreille de qui les entend. Une enfant de cinq ans a entendu « pâté » dans « Pat et Charlie », pourquoi pas ? Le son l’emporte sur le sens et, après tout, un « pâté de Charlie » (prononcé d’Charlie !) pourrait bien garnir les rayons d’un supermarché. Finalement, le prof que j’étais avait raison : une chanson, c’est avant tout du son. La vérité ne sort-elle pas de la bouche des enfants ?

Pierre Delorme

* David Desreumaux et Flavie Girbal sont les créateurs d’Hexagone, un mook consacré à la chanson française.

** Un après-midi d’été, Pierre Delorme, 2017. La chanson Pat et Charlie est un hommage à Pat Metheny et Charlie Haden.

1 commentaire »

  1. Un partageux dit :

    Imagine-t-on le Général de Gaulle écoutant avec attention le dernier beau disque de Rouget de Lisle en roulant en auto ?

    (PCC François Filou)

Soumettre un commentaire »