jrvLe Corne d’Aurochs de la poésie, Alain Bosquet (1), doit se retourner dans sa tombe : voici maintenant que paraît dans la belle collection « Bouquins », chez Robert Laffont, un ouvrage (2) consacré à Georges Brassens, fruit d’un long et remarquable travail que l’on doit principalement à Yves Uzureau, lui-même interprète de longue date du troubadour sétois et que l’on a d’ailleurs pu apprécier récemment, en compagnie de la comédienne-chanteuse Annick Roux, dans un spectacle tiré du Journal et autres carnets inédits (3) de ce même Brassens.
Ce monumental travail ne recense pas seulement les 136 chansons enregistrées par Brassens entre 1952 et 1976, mais s’enrichit surtout pour chacune d’elles, dont les textes sont bien sûr fournis, d’une tablature pour guitare et d’une grille harmonique. Il s’adresse donc en premier lieu aux guitaristes, débutants ou confirmés, qui souhaiteraient se lancer ou se perfectionner dans l’œuvre abondante de Tonton Georges.
Pour les novices, et afin de ne pas proposer un cours d’apprentissage rébarbatif, Yves Uzureau a concocté un « roman-méthode » illustré, qui n’a évidemment pas la prétention de transformer chaque musicien débutant en virtuose de la guitare, ni même d’aborder tous les aspects de cet instrument, mais simplement de lui permettre de jouer les chansons de l’auteur de Brave Margot. Ce « roman-méthode » se présente donc sous la forme d’une histoire à deux personnages, l’élève ignorant mais impatient d’apprendre et le professeur bonhomme aux allures de « Père Noël en civil ». Du choix de la guitare, de son anatomie et du vocabulaire qui l’entoure, jusqu’à l’assimilation de la « pompe swing » ou de la technique de la basse alternée et celle des arpèges, en passant par l’accordage, le tempo, la position des mains, la tablature, les accords, la table chromatique, mille autres choses encore, on suit les aventures et les progrès de notre élève néophyte, attentif aux leçons d’un pédagogue bienveillant et rigoureux, jusqu’à l’accomplissement de son rêve : chanter du Brassens en s’accompagnant à la guitare.
Bien sûr, ceux qui maîtrisent d’ores et déjà le jeu de guitare passeront directement aux tablatures ou aux grilles harmoniques fournies pour chaque chanson. Quant à ceux dont la guitare en est encore aux balbutiements, ce « roman-méthode » leur sera des plus précieux.
« Pour moi, disait Brassens, une chanson, c’est une chose qui fait que n’importe qui, à un moment, se lève et se met à chanter pour une oreille quelconque, sans trop d’artifice. » Grâce à ce monumental ouvrage, vous pourrez non seulement entonner en toute simplicité les chansons du grand maître de la langue française, mais aussi dans le même temps vous « gratter le ventre » comme il le faisait. Alors à vos guitares !

Floréal Melgar

(1) Voir « A la poésie, la tête entre les mains ».
(2) Georges Brassens : J’ai rendez-vous avec vous. Intégrale des chansons, paroles et musiques. Création et conception musicales d’Yves Uzureau. Edition établie sous la direction de Jean-Paul Liégeois. Collection « Bouquins », Robert Laffont, 2016.
(3) Journal et autres écrits inédits, de Georges Brassens, Cherche Midi éditeur, édition établie par Jean-Paul Liégeois.

Soumettre un commentaire »