DSC_8465-580x435Les deux sympathiques repreneurs d’A Thou Bout d’chant, à Lyon, Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay, avaient mis gracieusement à notre disposition leur salle de spectacle, au pied du quartier de la Croix-Rousse, dimanche 29 mai, pour l’hommage que nous tenions à rendre à notre ami René Troin, l’un des trois gars de Crapauds et Rossignols, disparu en janvier dernier. Cette ville de Lyon et cette salle en particulier s’imposaient pour cela comme une évidence car c’est là, en effet, qu’en janvier 2013 les trois gars se trouvèrent pour la première fois réunis, avant même, quelque temps plus tard, de se rencontrer à nouveau, non loin de là, pour « poser la première pierre » de ce qui allait devenir notre site commun, consacré à la chanson.
Témoignages, lectures et chansons se sont partagé le temps consacré à cet hommage, sous l’œil avisé de Chantal Bou Hanna*. Pierre Laurendeau, éditeur et ami de René Troin, vint évoquer avec chaleur et simplicité leur rencontre et la naissance de leur amitié, rappelant la passion de René pour la chanson et la littérature, ainsi que les qualités d’écriture de notre ami. Catherine Dalichoux, amie et ancienne collègue de travail de René, Michèle Delorme et moi-même vinrent lire tour à tour une des chroniques écrites pour notre site, Une carte postale de Montparnasse**, et des extraits de La Crau (Arizona)***, le très beau livre que René a consacré à sa région natale et à son enfance. Lionel Salmon, compagnon de longue date, est venu lire avec une pointe d’émotion la belle lettre d’une amie de René, Michèle Dubromelle, avant d’interpréter, accompagné à la guitare par Pierre Delorme puis Michel Boutet, deux chansons écrites par René. Le rire ne fut pas absent de cette rencontre amicale, car Pierre Delorme, de son côté, vint raconter une anecdote cocasse – du vécu ! – où se côtoyaient plaisamment René Troin, Richard Anthony et l’« idole » de toujours de notre ami, un certain Robert Zimmerman, plus connu sous le nom de Bob Dylan.
Ces témoignages et lectures furent entrecoupés par ce qui faisait bien sûr notre passion commune, la chanson. Frédéric Bobin et Pierre Delorme avaient d’ailleurs ouvert la séance en interprétant tous deux Demain sera bien, l’adaptation par Graeme Allwright de la chanson de Leonard Cohen Tonight Will Be Fine. Puis Rémo Gary et Michel Boutet,  deux artistes que René appréciait, nous ont offert chacun deux chansons de leur cru, avant que Frédéric Bobin et Pierre Delorme mettent fin à cette rencontre en proposant La Fille du Nord, version française, due à Hugues Aufray et Pierre Delanoë, de Girl From the North Country de Bob Dylan, et D’où je viens, de Tom Paxton, version française de I Can’t Help But Wonder Where I’m Bound.
Puis la quarantaine de personnes présente fut conviée à boire un coup et à grignoter quelques délicieuses bricoles faites pour être dégustées. Bref, ce fut un bel hommage rendu à notre ami René, tout simple, émouvant sans être pesant, et chaleureux.

Floréal Melgar

* Pour voir des photos de la rencontre :
http://chantalbouhanna.eu/index.php/2016/05/31/hommage-a-rene-troin-lun-des-trois-gars-de-crapauds-et-rossignols-a-thou-bout-dchant-2-rue-de-thou-lyon-rhone-29-mai-2016/
** Une carte postale de Montparnasse figure dans le livre Teppaz, SLC & Co, recueil de textes écrits par René Troin, éditions Sous la Cape, 2016.
*** La Crau (Arizona), éditions Deleatur, 2002.

1 commentaire »

  1. Michèle D dit :

    J’ai beaucoup pensé à vous tous dimanche, et à René, du fond de ma Cornouaille. Merci pour ce bel hommage.

Soumettre un commentaire »