Ce que j'aime en toi«  Il est beau jeune ou vieux, brillant engagé, sage, philosophe, subtil spirituel. Il est tout ce que j’aime. Il est mon miroir, en fait je n’ai pas très envie de me critiquer ce matin… Je l’aime c’est tout. Je n’ai pas besoin de cette chanson naze… Si cela peut le rendre heureux : j’écouterai sa chanson tous les jours. »
Cette phrase surprenante a été écrite (sur un réseau social) par une fan du chanteur Renaud, dont le retour d’alcoolisme semble fort bien parti sur le plan médiatique.
Quelle phrase ! Pourrait-on trouver ailleurs une meilleure expression de ce qu’est « l’idolâtrie », du moins quand elle concerne les « stars » du show-business ?
Nous passerons sur l’excès des qualités de toutes sortes accordées à la louche au chanteur, pour nous arrêter sur « Il est mon miroir ». Apparemment cette fan se regarde dans son idole comme dans un miroir, et comme elle lui accorde beaucoup de qualités, qu’il est « tout ce qu’ [elle]aime », on ne peut voir là qu’une manifestation rigolote et, par procuration, d’un narcissisme bien exacerbé. Ce qu’on aime en son idole, c’est soi. Ce que j’aime en vous, ça n’est plus vous, comme chantait Guy Béart, mais ce que j’aime en vous, c’est moi !
Il existe bien sûr tout une littérature « psy » sur le sentiment amoureux. Aime-t-on vraiment l’autre ou bien est-ce soi-même qu’on aime à travers cet autre ? L’aime-t-on vraiment ou aime-t-on l’aimer, pour mieux s’aimer soi-même ? On pourrait gloser à l’infini sur les abîmes insondables de l’amour, du moins tels qu’ils sont explorés par les psychanalystes, parce qu’on peut aussi aimer simplement sans se poser trop d’inutiles questions ! « Parce qu’au fond les phrases/ ça fait tort à l’extase » (Avec les anges, Alexandre Breffort/ Marguerite Monnot ).
Dans le cas des « idoles » du spectacle, du showbiz, la donne est différente. Le rapport est à sens unique, nulle extase partagée. Le fan ne connaît généralement pas personnellement celui ou celle qu’il idolâtre, qui n’est donc qu’une image, comme celle qu’on voit dans un miroir, et plus on aime son idole plus on s’aime soi-même.
Vous ne vous aimez pas, vous êtes mal dans votre peau ? Trouvez une idole et tout ira mieux. Un truc que les gens du showbiz et les petits marioles de la chanson ont compris depuis très longtemps et savent exploiter à merveille.

 

Pierre Delorme 

Soumettre un commentaire »