Parler chanson entre amateurs, c’est sympa, écrire des articles également. Mais donner la parole à ceux qui fabriquent et chantent des chansons, c’est bien aussi. Nous nous sommes tous délectés, depuis longtemps déjà, des considérations sur cet art des Brel, Brassens, Ferré, Nougaro, Béart, et leurs rares consœurs. Ils n’ont plus de secrets pour nous ! Mais que font les jeunes gens, si nombreux aujourd’hui, lorsqu’ils écrivent des chansons ? Et pourquoi le font-ils ? 
Nous avons demandé à un certain nombre d’entre eux de nous l’écrire, histoire d’éclairer nos vieilles lanternes. Ce qui devrait, du même coup, faire baisser la moyenne d’âge des rédacteurs de ce site, ce qui n’est pas négligeable.
Après Buridane et Gilles Roucaute, c’est Lise Martin* qui a répondu à notre invitation.

Photo : Chantal Bou-Hanna

Photo : Chantal Bou-Hanna

Une chanson, c’est une histoire d’amour entre un texte et une mélodie, racontée par un interprète à un auditeur. Le texte a sa vie propre, tant au niveau du fond que de la forme ; il existe sans la musique, en porte même déjà une en lui, par ses rimes, ses rythmes, ses sons, ses sens… Et la musique aussi existe sans les mots, raconte déjà une histoire, par ses rythmes aussi, ses sons, ses harmonies, ses nuances… Mais quand l’un et l’autre fusionnent, se caressent, s’imbriquent, se trouvent, se complètent, alors quelque chose de magique se produit, porté par le souffle et le corps de l’interprète, l’écoute et la réceptivité de l’auditeur. Une chanson c’est le résultat d’un mélange, le résultat d’un partage et d’une collaboration, même si l’auteur, le compositeur et l’interprète (voire même l’auditeur) sont une seule et même personne.
Écrire une chanson, c’est comme faire la cuisine. Les différents ingrédients viennent d’un jardin mystérieux, là où l’auteur et/ou le compositeur puisent leur inspiration. Ensuite ces ingrédients sont mélangés, et pour cela on peut soit suivre une recette que l’on connaît bien, soit essayer quelque chose de nouveau, se laisser porter par l’imagination la plus farfelue, ou changer simplement quelques détails à nos habitudes… On peut choisir de commencer par le texte ou par la musique, ou préparer les deux en même temps, et on s’amuse avec les rythmes, les rimes, les sons, les silences, les couleurs, les nuances… On peut choisir de mettre un des ingrédients en avant, ou bien leur donner à tous la même importance. Comme pour la cuisine, on peut créer cette chanson rien que pour soi, ou décider de la faire goûter aux autres, de la partager avec eux. Comme pour la cuisine, une chanson peut être délicieuse, douce ou épicée, mais aussi trop fade, trop salée ou trop sucrée… Comme pour la cuisine, une chanson peut même être ratée… Mais elle peut aussi plaire à certains tout en en laissant d’autres indifférents… Tout le monde n’aime pas manger ou écouter les mêmes choses, et c’est tant mieux ! On peut aussi faire une indigestion de chanson, où se mettre à aimer celle qui nous rebutait auparavant !!! Écrire une chanson, c’est créer une saveur, qui peut être émouvante, touchante, drôle ou énervante, rappeler des souvenirs, donner du courage ou du plaisir… Quand le mélange est réussi, quand la fusion des ingrédients se produit, alors le pouvoir d’une chanson peut être extraordinairement puissant ! Écrire une chanson, c’est cuisiner comme une fée, une sorcière, un druide ou un magicien. Écrire une chanson, c’est essayer, à chaque fois de réinventer la recette d’une potion magique !

Lise Martin

* Lise Martin est une jeune auteur compositrice interprète qui s’est vu attribuer un certain nombre de récompenses depuis ses débuts dans la chanson, parmi lesquels le prix spécial du jury au Tremplin Chanson Reims-Oreille 2013, le 1er prix de la catégorie auteur-compositeur-interprète du concours Love Music 2013, le grand prix du Centre de la chanson, le prix du public lors de la 19e édition du Tremplin « Vive la reprise ! », ainsi que les prix Ecoutez-voir (Belgique) et Chansons de parole (Barjac). Après avoir sorti un 7-titres en 2012, Gare des silences, un CD a vu le jour en 2014, Déments songes.
Le site de Lise Martin : http://osamesasso.wix.com/lisemart1

2 commentaires »

  1. Norbert Gabriel dit :

    Excellente cette série, et quelles belles plumes dans ces invité(e)s… Et comme dit le public enthousiaste dans ces cas-là, une autre, une autre, une autre… invitation.

  2. POMMIER Marc dit :

    Oui, je ne peux que confirmer… L’auteure de ce billet est en accord avec ses propos, car ce qu’elle nous offre à déguster à nos sens est une recette fine et savoureuse !
    Je suis parfois un peu difficile… mais là je reconnais qu’il se déclenche des émotions !
    J’ai eu la chance de l’apprécier à Barjac !
    Bravo Lise !!!

Soumettre un commentaire »