Y

« Encore heureux qu’Adèle m’ait montré la cache dans les toilettes, là où elle laisse un double des clés… […] Etendu sur la moquette de son appart, je contemple avec satisfaction la mixture revigorante que je me suis préparée : barbituriques, amphés, le tout lié à la vodka. Il me faut bien ça, pour tenir une heure, en attendant le coup de fil du privé. Gloup. J’ai avalé une fameuse gorgée de poison. C’est amer, mais une rasade de vodka pure aide à déglutir.
Marrant ce Krachevski. Faudra que je lui offre la cassette de Queneau chanté par Jean-Michel Piton. »

 Serge Quadruppani, Y, Métailié, 1991. »

Soumettre un commentaire »