p

Photo DR

C’est en Suisse alémanique.  Si vous ne connaissez pas le paysage, imaginez les maquettes qui servaient (ou servent encore) de décor pour les trains électriques dans les vitrines de notre enfance. Tout est calme, luxe ; pour la volupté, je ne sais pas.
J’aime bien promener ma petite-fille dans son landau en ces lieux sereins. Je longe d’abord quelques jolies maisonnettes soigneusement entretenues, les gens dans leur jardin me disent « Grüssi » ! Ensuite je longe la voie ferrée où glissent sans bruit des trains parfaits, à peine un doux chuintement sur les rails. Parfois des cyclistes passent, ils chuintent aussi, les mécaniques sont bien huilées, et leur sourire aussi. Pas un son plus haut que les autres, la Suisse chuinte tranquillement.
J’ai accompagné mon petit-fils à un grand tournoi de football pour les enfants. Comme il joue dans un club où se regroupent les Italiens du coin, les entraîneurs sont les seuls à pousser des cris d’encouragement, on les repère de loin. Les autres, les autochtones, ne font pas tant de bruit, ils chuintent sur le bord de la pelouse… Tout chuinte. C’est très pratique pour la sieste de ma petite-fille dans son landau. Elle dort paisiblement, comme dort l’argent dans les coffres-forts helvètes, me dis-je.
D’ailleurs, j’ai fini par me demander si ce chuintement n’était pas un genre d’écho au bruit que font les billets de banque quand on les froisse, ou bien encore à celui des lourdes portes capitonnées qui se referment sur les secrets bancaires. Chuintements et murmures.
La petite commence à se réveiller, elle gazouille, je me hâte de rentrer à la maison avant qu’elle se mette à chuinter, elle aussi. Les gens dans les jardins me disent à nouveau « Grüssi », et moi je me fredonne What a Wonderful World , mais tout doucement, à peine un chuintement.

Pierre Delorme

Louis Armstrong, What a Wonderful World (Bob Thiele/George Davis Weiss), 1967.

2 commentaires »

  1. Comte dit :

    Est-ce que ça chuinte dans les banques ?

  2. Chris Land dit :

    Chuuuut ! J’interviens sur la pointe des pieds, presque en catimini, pour faire remarquer que je connais trois ou quatre chanteurs helvètes qui ne sont pas franchement des « chuinteurs »… si si, il y en a… !
    ^_^

Soumettre un commentaire »




Abonnez-vous à notre newsletter