frontRevenant d’une lointaine banlieue vers la capitale dans mon véhicule automobile, j’allumai la radio et tombai sur une émission consacrée à la conquête de l’espace. Un spécialiste, apparemment fort compétent, m’apprit que sur certains engins qui se baladent là-haut et très loin dans les cieux, depuis les années 70-80, avaient été posés des panneaux sur lesquels figuraient des sortes de bandes dessinées destinées à d’éventuels habitants de planètes jusque-là inconnues de nous, les Terriens. Ces dessins, précisa l’expert, étaient censés représenter, en résumé, notre vie humaine, afin sans doute qu’en cas de visite chez nous les extraterrestres sachent un peu à l’avance qui nous sommes.
Mais une nouvelle soutint davantage encore mon attention. Non seulement ces éventuels autres habitants de l’univers se voyaient offrir de la lecture, mais quelques-uns de ces engins volants diffusent également à leur attention de la musique et des chansons. Et le choix des Américains s’est porté sur Glenn Gould et Bob Dylan.
Je me suis dit aussitôt qu’il était heureux que la France ne soit pas une grande puissance mondiale en matière de conquête spatiale. Vous imaginez un peu le débat houleux, voire haineux, qu’entraînerait dans ce pays le choix des artistes à diffuser dans l’infinité de l’espace vers de possibles oreilles inconnues ? L’éternel débat variétés-chanson à texte repartirait de plus belle avec son sectarisme, ses fâcheries, ses condamnations sans appel. Mais il faudrait quand même bien se décider. Côté variétés, leur proposer du Jean-Louis Aubert dans sa version guitare-voix du Dormeur du val serait un coup à déclencher une guerre interplanétaire pour peu que les petits hommes verts venus d’ailleurs aient un minimum de goût. Et puis tiens, côté chanson de qualité, essayez maintenant de proposer le nom d’Henri Tachan, pour voir. Depuis qu’il est devenu la nouvelle et indispensable cible des Fouquier-Tinville de la chanson à texte, c’est une guerre civile qui nous attend !
Non, décidément, il est heureux que les Américains restent les maîtres de l’espace. Bob Dylan, c’est un type qui fait l’unanimité. Au moins chez deux gars que je connais.

Floréal Melgar

Jean-Louis Aubert

 

Henri Tachan

2 commentaires »

  1. delorme michele dit :

    Les Français auraient mis Johnny ! Il incarne si bien la France ! Moi, je me sens bien représentée par lui. Pas vous ?

  2. Une proposition qui devrait faire l’unanimité sans déclencher des guerres picrocholines, la chanson de Dranem « Ah les p’tits pois »… et c’était la rengaine favorite de Roger Blin, fan de Beckett… comme quoi…

Soumettre un commentaire concernant Norbert Gabriel »




Abonnez-vous à notre newsletter