acc-pianoUn certain attachement à ce lieu – allez savoir pourquoi ! – m’a poussé à me rendre au Forum Léo-Ferré, à Ivry-sur-Seine, jeudi 11 septembre, pour la soirée de présentation du premier trimestre
(qui court sur quatre mois) de la saison 2014-2015, qui avait d’ailleurs débuté en fanfare, une semaine plus tôt, avec trois soirées à succès en compagnie de l’infatigable Graeme Allwright.
Il faut croire que l’initiative prise par la nouvelle équipe du Forum était une bonne idée car il y avait foule. Après une courte allocution de bienvenue de Gilles Tcherniak, président de l’association
« La Chanson pour tout bagage », la gérante du lieu, Christiane Courvoisier et Jules Bourdeaux, eux-mêmes artistes et membres de cette association, se sont chargés de présenter ce début de saison, dont vous trouverez la programmation détaillée en cliquant sur le lien internet ci-dessous.
Si la chanson demeure incontestablement l’activité première du Forum, ses propositions artistiques n‘en continuent pas moins de se diversifier puisque, comme l’an passé, des matinées ou soirées de musique classique, de théâtre, de jazz, de contes, figurent au programme. Côté chanson, à la fidélité aux habitués (Louis Capart, Jacques Bertin, Christian Camerlynck, Rémo Gary, Véronique Pestel, Marc Havet, Hélène Maurice…) s’ajoute une ouverture bienvenue vers des artistes en devenir. On pourra ainsi se faire une opinion plus précise de ce que proposent Marie Baraton, Garance, Tomislav, Lise Martin, Alma Forrer et Gauvain Sers, par exemple, aperçus trop brièvement sur diverses scènes ou qui avaient retenu notre attention à l’écoute de quelques titres sur CD.
Nombre d’artistes programmés, présents ce soir-là, ont d’ailleurs pu glisser quelques chansons dans l’énumération des noms et des dates, offrant ainsi un avant-goût des spectacles à venir. On put ainsi osciller de la gravité d’un Christian Paccoud et des Sœurs Sisters, qui présenteront en octobre un spectacle tiré de la marge et des gens qui y vivent, à l’humour d’un Michel Boutet et de sa chanson toute neuve La manouf pour tiss, en passant par un Théophile Minuit enrhumé et un Michel Hermon fougueux, tous deux convaincants dans Baudelaire et
Léo Ferré.
Comme l’an passé, le Forum accueillera en cours de saison la sélection Ile-de-France du concours « Vive la reprise ! » organisé par le Centre de la chanson, et continuera de proposer ses « Bancs d’essai » mensuels, sorte de scène ouverte encadrée, destinée aux inconnus qui souhaiteraient l’être un peu moins.
Accueillis à l’entrée par un petit verre de planteur, les spectateurs eurent droit pour terminer à un délicieux moment pianistique avec la 4e Gnossienne d’Erik Satie, jouée sur le Steinway du lieu par Sylvie Carbonel.
Bref, l’équipe du Forum avait tout fait pour qu’on y revienne.

Floréal Melgar

3 commentaires »

  1. Norbert Gabriel dit :

    Et puis il y a aussi les soirées avec Marie-Thérèse Orain, pour enregistrer l’album « Intacte » avec quelques chansons de Jacques Debronckart, quasi inconnues, sauf pour ceux qui ont vu Marie-Thérèse Orain en scène… Ce sera un autre moment rare du Forum…

  2. Jacques L dit :

    Je découvre ce blog au hasard de mes recherches « chanson française » sur le net et vraiment il sort des sentiers battus. Bravo ! J’ai connu le Forum Léo-Ferré il y a bien longtemps… avant de devoir arrêter mes activités pour raisons de santé et de m’éloigner, sans regrets sauf pour les spectacles, de la région parisienne. Je suis ravi de voir que l’activité de ce lieu mythique est reprise, comme haut lieu de la chanson d’auteur, par une équipe enthousiaste et professionnelle. Je n’oublierai pas certaines soirées où j’ai pu revoir ou découvrir quelques magnifiques artistes, souvent ignorés des médias et donc méconnus, voire inconnus du public ! Concerts inoubliables de Francesca Solleville, Véronique Pestel, Allain Leprest, Bernard Joyet, Jean-Pierre Réginal ou Gilbert Laffaille, pour ne citer que les « moins inconnus » ! C’est très bien de programmer des « nouveaux talents », mais j’espère que cette génération d’artistes confirmés et si longtemps maintenus dans l’ombre retrouvera aussi la lumière de la scène au côté du piano de Léo !

Soumettre un commentaire »




Abonnez-vous à notre newsletter