Cartes Toulon
Alertés sur nos lacunes en matière de promotion de la chanson, nous avons mis
à profit le symposium qui nous a réunis à Toulon les 22 et 23 août. Samedi matin,
à l’heure où la foule des locaux et des touristes faisait rage, nous avons descendu
le cours Lafayette, emblématique des marchés de Provence chantés par Gilbert Bécaud. Nous avons acheté « du thym de la garrigue, un peu de safran et un kilo de figues, […] un beau plateau de pêches, [une] belle échalote… ». Avec le « joli poisson de
la Marie-Charlotte »
, nous en avons eu pour 95 euros. C’est dire si les marchands se sont montrés convaincants.
Puis, ignorant le port et ses terrasses émollientes, soucieux de nous forger un mental de winners, nous avons marché jusqu’au stade Mayol. Ayant longuement médité sur la récente double consécration des rugbymen de la ville, nous espérons entrer provisoirement dans la légende.
L’après-midi, enfin, debout à l’extrémité du cap Brun, bousculés par un mistral d’une rare violence, nous avons apprivoisé le vide en prévision du congrès 2015 qui se déroulera dans le Vercors, où nous mesurerons la résistance des élastiques.

LTG

Gilbert Bécaud chante au bout du lien :

 

Soumettre un commentaire »