MF2


Les oiseaux qu’on voyait étaient bien de passage, mais ce n’étaient pas ceux de Jean Richepin mis en musique par Georges Brassens, et dont Rémo Gary donne ces jours-ci une bien belle version. Tout ça pour dire que la réponse était tentante – certains se sont d’ailleurs laissés tenter. Sauf que ces oiseaux-là faisaient la différence : ils volaient à l’envers. Et ce n’était qu’un seul des indices prélevés par Marie-Françoise dans Les Oiseaux volaient à l’envers de Jean-Michel Caradec. Trois autres parsemaient l’image : « Le ciel était couleur de sang », « Le soleil semblait être blanc » et « J’étais revenu par les bois ». Cette chanson, dont on doit les paroles à Kernoa, se trouve sur le premier album de Jean-Michel Caradec. Si certains titres (dont le tube Ma Petite Fille de rêve) ont vieilli prématurément à cause d’arrangements très années 70, Les Oiseaux…, où la guitare folk domine, tiennent la route. Et même le ciel.

15 commentaires »

  1. Isabelle Thomas dit :

    Les oies sauvages me font penser au Chasseur de Michel Delpech, mais j’ai comme un doute…

  2. Martine L dit :

    Allez, juste pour un petit coucou à M. Gilbert Laffaille, je vous propose ce titre :
    Encore un peu
    ……..
    « Croiser des oies sauvages […] »

  3. Michel B dit :

    Le fait que ce soient des oies sauvages (grues) dans le ciel et non d’autres oiseaux, est-il important ?

  4. Michel B dit :

    Les oiseaux de passage (Richepin-Brassens) ?

  5. delorme aussi dit :

    Les oiseaux de passage ? J’ai entendu hier soir ce poème de Richepin chanté par Rémo Gary.

  6. Michel B dit :

    Vole le chagrin des oiseaux ?

  7. Martine L dit :

    Les oiseaux volaient à l’envers de Jean-Michel Caradec ?

  8. lionel salmon dit :

    Les oiseaux volaient à l’envers de Jean Michel Caradec. « Le ciel était couleur de sang […] Le soleil semblait être blanc […] j’étais revenu par les bois […] Les oiseaux volaient à l’envers […]. » Bon, mais enfin, je ne suis pas sûr.

Soumettre un commentaire »