TIRAGES_09le-bon

 

On s’en doutait un peu, ce n’est pas un rideau de pluie qui allait vous empêcher de voir le front de mer d’Ostende, « et puis surtout » le limonaire. Même tout petit, même dans le lointain, même privé de son « vieil air du tonnerre », il ne vous a pas échappé. Bref, avec sa vision de Comme à Ostende (paroles de Jean-Roger Caussimon, musique de Léo Ferré et, depuis 1961, des interprètes comme s’il en pleuvait), Marie-Françoise ne vous aura pas baladés longtemps.

8 commentaires »

  1. Chris Land dit :

    L’image m’évoque deux chansons mais avec un p’tit doute pour chacune :
    Il pleut sur la mer d’Allain Leprest, ou Il pleut toujours où c’est mouillé de Rémo Gary.

  2. Michel B dit :

    Comme à Ostende ?

  3. Comme à Ostende, Léo Ferré ?

  4. Isabelle Thomas dit :

    Cela m’ennuie, je dirais bien Ostende, mais il me manque pas mal de choses dont le casino, et le limonaire n’est pas vraiment au bout de la rue.

    • René Troin dit :

      Exact, le limonaire n’est pas tout à fait à la même place que dans la chanson et il manque des éléments du décor. Mais n’oubliez pas que Marie-Françoise « rêve de chansons ». Tout n’est donc pas comme dans la réalité.

  5. Michel B dit :

    Rectificatif : Comme à Ostende (Jean-Roger Caussimon et Léo Ferré), si ma mémoire, parfois défaillante, ne me joue pas encore des tours.

  6. Michel B dit :

    Très beau photomontage de Marie-Françoise que je garde dans mes photos d’art !

Soumettre un commentaire »




Abonnez-vous à notre newsletter