montage 1

Cette fois, il n’y aura pas eu besoin d’indice pour vous guider. Nathalie et son parapluie, accessoire emblématique de ceux qui accompagnent les touristes,
n’auront pas résisté longtemps. Et puis il y avait la place Rouge. Même vue de nuit et traitée façon tableau, elle n’en était pas moins aussi « vide » que dans la chanson de Pierre Delanoë
(pour les paroles) et Gilbert Bécaud (pour la musique et l’interprétation).

 

2 commentaires »

  1. Martine L dit :

    Après Die, Yeu, Nîmes, nous voilà à Moscou..
    « La place Rouge était vide
    Devant moi marchait Nathalie
    […]
    Il avait des cheveux blonds, mon guide »
    Nathalie (Pierre Delanoe/Gilbert Bécaud), 1964.

  2. Michel dit :

    Excusez-moi, mais il est difficile de comprendre ce qui est représenté sur ce photomontage (tableau). C’est peut-être voulu…

Soumettre un commentaire »




Abonnez-vous à notre newsletter