Partition BlancheY a d’ la voix dans la vie de Rémi C. (ce C., c’est son choix), depuis qu’il est « tombé dans la marmite du doublage ». Rémi C. n’est pas comédien, non, il est voxographe. Sa mission : parcourir les bandes-sons des films et des séries venus d’ailleurs. Parfois, un peu comme certains redressent les torts, lui rectifie les cases. Ainsi, si vous avez lu ailleurs les noms des voix françaises de Mary Poppins (1964), attention : « La fiche est truffée d’erreurs (qui s’expliquent en partie par une mauvaise gestion de colonnes d’un tableur Excel) : les noms des comédiens sont bons […] mais les attributions aux rôles mauvaises. […] » Vous voilà prévenus. Car, bien sûr, d’autres sites internet s’intéressent au doublage*, mais Dans l’ombre des studios (c’est le nom du blog de Rémi C.) il règne une passion, un amour des acteurs sans visage, qui forcent la sympathie. Sans parler d’un sens du référencement qui défie la logique au point qu’on atteint là à une forme inédite de poésie aléatoire. Si vous cliquez sur « Cinéma », vous saurez où en est le Tournage d’un documentaire sur Marco Perrin (que vous croyez ne pas connaître… et pourtant, regardez-le bien « ce moustachu à l’accent méridional [qui] a incarné une galerie incroyable de seconds rôles dans plus de 80 films […] »). Si vous choisissez « Interview », vous tomberez directement sur la quatrième partie d’un entretien fleuve avec Georges et Michel Costa. Pas de panique : pour tout lire, en commençant par le début, il suffit de « cliquer [trois fois sur] ici ». Et prenez votre temps. Les deux frères Costa reviennent sur une carrière de choristes qui les a vus chanter dans l’ombre d’Yves Simon, de Pierre Perret, de Marie Myriam, de Jean-Jacques Goldman… Bref, « […] on était les choristes de tout le monde », rappelle Georges Costa. A une époque révolue où « choriste, c’était un boulot à plein temps ». Depuis les Costa se sont reconvertis dans la direction musicale de doublages. Rémi C. retrouve donc chez eux ses deux passions : le doublage et « la chanson française ». Dans ce domaine, ses oreilles larges ouvertes sont à l’écoute « des années 30 aux années 80 ». En vous aventurant dans les pages de son site, vous apprendrez (si vous ne le saviez pas déjà) les noms (car elles étaient deux !) de la première voix française de la Blanche-Neige de Walt Disney(c’était en 1938) : Christiane Tourneur (voix parlée) et Beatrice Hagen (voix chantée). N’hésitez plus : plongez Dans l’ombre des studios.

René Troin

* Telle l’encyclopédique Gazette du doublage.

Le blog de Rémi C.

 

Lucie Dolène : Un jour, mon prince viendra (doublage de 1962).




 

Soumettre un commentaire »




Abonnez-vous à notre newsletter