Fench connexionLes auteurs d’un blog peuvent vérifier régulièrement l’importance de leur lectorat en comptabilisant les commentaires qui suivent les articles publiés. Ils peuvent aussi, plus sûrement, suivre dans les coulisses de leur site le compteur qui indique le nombre de visiteurs, quotidien ou mensuel. Rien de plus normal que de s’inquiéter de savoir si nos écrits sont lus ou non, et de se réjouir en constatant un grand nombre de connexions à la suite de tel ou tel article. On peut même s’accorder des instants d’autosatisfaction et se rengorger devant la carte du monde (toujours dans l’arrière-boutique du site) en s’étonnant du nombre grandissant de pays, francophones ou non, où le blog est lu ! Quelques milliers de connexions aux States ça vous pose un auteur, sans compter les lointains Chinois passionnés également par nos Crapauds et nos Rossignols. Et que dire de la Corée du Sud !
Ah, mais quel talent ! se dit-on, nous passons largement les frontières, nous touchons à l’universel, et cela, en toute simplicité, c’est juste énorme. Décidément, Crapauds et Rossignols est le site que le monde entier attendait. Les trois gars l’ont fait, et sans se prendre la (grosse) tête, c’est fort !
Cependant, en proie à un doute soudain, nous apprîmes à lire mieux ces divers compteurs et autres statistiques du site, pour découvrir finalement que tous nos lecteurs ne sont pas vraiment humains ! Ça vous fiche un coup. Nos visiteurs sont aussi… des robots, des logiciels espions ! Des crawlers, en bon français, ou plutôt des robots d’indexation (1).  Nous qui espérions nous targuer bientôt de deux millions de lecteurs, nous voilà bien refroidis… Nous qui pensions passionner la Finlande et l’Ouzbékistan, avec nos profondes considérations sur la chanson, nous sommes bien dépités…
Mais grâce à notre découverte, nous savons maintenant que chaque article bénéficie d’un nombre variable de connexions en fonction des noms qui s’y trouvent et qui interpellent plus ou moins les robots d’Amérique, de Chine ou d’ailleurs. Si nous voulons faire grimper le compteur, ne faudrait-il donc pas écrire un article mentionnant tout à la fois  l’islam, Israël, le terrorisme, l’Opus Dei, Lénine et le Gangnam Style  ? Et la « base militaire de Thulé » aussi, pour conquérir le Groenland qui boude notre prose.
Voilà qui est fait, nous verrons bien !

LTG

(1) Un robot d’indexation est un logiciel qui explore automatiquement le Web.
Il est généralement conçu pour collecter les ressources (pages Web, images, vidéos, documents Word, PDF, PostScript, etc.), afin de permettre à un moteur de recherche de les indexer.

3 commentaires »

  1. Pierre Deverel dit :

    Grande question.
    Tenez-nous au courant du résultat.
    Ceci étant, vous pouvez continuer aussi sur des sujets moins prisés des robots et intéressant le limité humain que je suis.
    Le lecteur n’est finalement peut-être pas (seulement) un membre d’une population statistique.

  2. Anne Audigier dit :

    Comment allez-vous décortiquer une chanson israélienne traitant de Lénine et de Thulé ? Voilà ce que j’aimerais bien lire !

  3. Chris Land dit :

    Ces robots ont-ils la capacité de détecter les traits d’humour ? Car, dans ce cas, votre nombre de lecteurs s’en trouverait décuplé…

Soumettre un commentaire »




Abonnez-vous à notre newsletter