BaujoudSur mon Teppaz, j’ai écouté Hé m’man, de Jacques Brel, par Martine Baujoud. Grâce à Michel Boutet et Pascal Laborie. Dans leur « On est là pour voir le défilé – Spécial Jacques Brel », diffusé le 30 octobre dernier sur Radio G!!! (1), les deux gars se sont attardés sur ce titre et sur sa première interprète sans pouvoir nous les faire entendre, Michel Boutet ayant fait don de son exemplaire de ce 45-tours, plutôt rare, à la Fondation Jacques-Brel. Le geste est beau… sauf que pour les crapauds c’est pas du boulot ! Alors les rossignols s’y collent et t’exhument la galette en deux coups de cuillère à pot. Bon, ce n’est pas du meilleur Brel. On se baguenaude là sur le versant de l’œuvre, d’où le grand Jacques s’élance à l’assaut du mont Pathos. Et avec des vers gros comme des cordes, genre « Non, je sais que tu as reçu des coups de pied au tendre / Je sais que tu as reçu des coups de poing au cœur » ou « Toi tu seras fière de retrouver ton velu / Il vaut pas le coup Maman, mais est-ce que ça me regarde / Si tu es heureuse moi je ne demande rien de plus », il est sûr d’arriver le premier au sommet. Faut dire qu’au départ Brel a écrit sur commande pour… Mireille Mathieu. Mais l’Avignonnaise ayant rognonné à l’idée de la bramer, c’est Martine Baujoud qui s’empara de cette chanson (2). Dont le « Faut pas pleurer comme ça », qui revient à chaque refrain, fera, cinq ans plus tard, le bonheur de Daniel Guichard. Un autre chanteur de larmes.

René Troin

(1) Pour écouter l’émission en podcast, et entendre Hé m’man, par Bruno Brel,
allez dans notre page « Liens » et cliquez sur « oelpvld ».
(2) A la grande satisfaction de l’auteur, selon Paul-André Robert. Dans son livre Jacques Brel – J’attends la nuit (Le Cherche Midi, 2001), cet ami du chanteur rapporte que Jacques Brel disait de Martine Baujoud : «  Ce n’est pas une fille,
c’est un conquérant. »
Et qu’il « aim[ait] particulièrement son interprétation de la chanson
Hé m’man ».

Martine Baujoud, Hé m’man (paroles et musiques : Jacques Brel), 1967.

1 commentaire »

  1. Didier Avril dit :

    C’est Brel au féminin !!!!

Soumettre un commentaire »