koite_habib_and_bibb_eric_brothers_in_bamakoHabib Koité est malien, Eric Bibb afro-américain. Ils sont auteurs, compositeurs et interprètes. Habib est héritier de la tradition des griots, Eric de celle des chanteurs de folk et de gospel. Ils ont élaboré ensemble, au fil de leur inspiration, un répertoire commun, qu’ils ont enregistré (très bien) dans un studio de Bamako. Tout au long de ce CD, ils partagent leurs voix et leurs guitares (de toutes sortes, des plus graves aux plus aiguës, en passant par le banjo et l’ukulélé) avec le soutien de Mamadou Koné aux percussions. C’est une musique traditionnelle et nouvelle à la fois, une sorte de « blues trans-atlantique », comme le dit très justement Étienne Bours dans le texte de présentation du CD. Leurs chansons évoquent aussi bien Bamako que Los Angeles, ou encore Tombouctou. Elles parlent de l’homme, de ses inquiétudes et ses inconséquences. Qu’ils s’expriment en anglais, en bambara ou encore en français (l’usage de plusieurs langues est une autre des richesses de ce disque), les aspirations sociales y sont très présentes et les deux chanteurs se retrouvent d’ailleurs dans une très belle reprise du fameux Blowin’ in the Wind, écrite par Bob Dylan dans les années soixante. Quand ils ne chantent pas, « les guitares partent ici où là dans des évocations poétiques et très personnelles d’airs anciens et immortels », comme écrit encore Étienne Bours. C’est un très beau disque, très simple, et donc essentiel.

  Pierre Delorme

Habib Koité, Eric Bibb, Brothers in Bamako, Contre-Jour, Dixiefrog Records, distribution Harmonia Mundi.

 

 

Soumettre un commentaire »